Alugraphies sur papier de soie, 50x70cm, mouvement en live par la danseuse Lisa Coppi


S’acharner pendant des mois à reproduire son portrait et constater qu’elle résiste, qu’elle refuse. L’image prend la fuite.

Pourquoi refuse-t-elle? Est-ce l’idée d’être mise sous pression? Est-ce l’idée de prendre une forme que quelqu’un lui impose? Ou encore celle de s’intercaler dans une série ou d’être mise sous cadre et pendue au mur? Peut-être est-ce un refus de se figer dans le temps, ou de se rendre disponible pour les autres?

L’image vit, elle est autonome, elle résiste, elle s’impose. Elle m’impressionne.

Back to Top